De Taizé à Garges-lès-Gonesse

au centre Charles-Péguy« Le Christ de communion n’est pas venu pour constituer les chrétiens en une société isolée et mise à part, il les envoie servir l’humanité comme ferment de confiance et de paix » écrivait en 2012 frère Alois, prieur de la communauté de Taizé. Cette année-là, je découvre ce lieu où débute une réflexion de trois ans sur le thème « Vers une nouvelle solidarité ». En y allant chaque été, j’ai pu comprendre que chaque chrétien est appelé à se mettre au service de ses frères et de ses sœurs, et qu’une réponse concrète est à la portée de tous.

En 2015, alors que je termine ma première année d’études à Paris et que s’achèvent à Taizé ces trois années de réflexion, je décide de prendre un engagement simple : faire du soutien scolaire pour les lycéens au centre Charles-Péguy à Garges-lès-Gonesse. J’ai vite été confortée par les mots du pape François invitant les chrétiens à aller aux périphéries. Malgré les préjugés que l’on peut avoir quand on entend parler des « cités », j’y rencontre des jeunes bienveillants, remplis de joie de vivre et de volonté d’avancer malgré les difficultés. Je prends beaucoup de plaisir à les retrouver régulièrement. Merci Seigneur !

Christine Quinchon, bénévole au centre Charles Péguy