"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait".

Photo Edito Sept 2020En cette période d'incertitudes dues à la pandémie, le dernier-né du réseau des Centres Madeleine-Daniélou, le Groupe scolaire Madeleine-Daniélou de Bingerville en Côte d'Ivoire ouvre ses portes aux premières élèves le 7 septembre ! Aventure qui peut nous faire dire, comme l'humoriste Mark Twain : "Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait".

Puissions-nous tout au long de cette année, oser la confiance, celle qui déplace les montagnes.

Regardons le positif de nos vies, laissons libre cours à notre imagination et n'hésitons pas à faire du neuf.

N'ayons pas peur ! Quels que soient les aléas de cette année, le Christ est à nos côtés, son Amour nous accompagne et il nous dit : "je suis avec vous tous les jours".

Véronique

Le visage de la miséricorde

S. Apollinare Nuovo mur droitLa semaine de Pâques nous permet de découvrir jour après jour le Ressuscité, tel qu’il apparaît aux femmes, aux apôtres, aux disciples. Ce Dimanche, appelé par Saint Jean-Paul II « de la divine Miséricorde » nous propose de faire un pas de plus : rencontrer dans le Ressuscité le visage de la Miséricorde. « Avance », « Vois », « Mets ta main... », dit le Ressuscité à Thomas.

C’est vrai que des doutes, des incrédulités, des questionnements personnels demeurent en moi, surtout en cette période de pandémie. Vais-je entendre cette invitation de Jésus Christ ? Approche-toi de Moi, touche à travers mes blessures la dimension de mon amour pour toi, pour chacun : sa hauteur – il vient du Père -, sa largeur – il atteint tous les hommes -, sa profondeur – il prend toutes les détresses, les souffrances, les révoltes, les péchés.

 « Tout ce qui n’est pas donné est perdu » (Proverbe tamoul)

En ce temps de pandémie, ce proverbe nous invite plus que jamais à la solidarité. De nombreux gestes apparaissent : changer une chaine de productions pour confectionner des masques et les offrir, déposer la baguette de pain à la voisine de palier, donner un concert via Internet….

Ces gestes d'amour nous font grandir en humanité et nous rappellent que le don de soi est ce qui porte du fruit.

En ce temps de préparation à la fête de Pâques, dans le silence de nos maisons et de nos cœurs, tournons notre regard vers le Christ. Il nous montre que le don total par amour, s’il passe par la croix, conduit à la joie de la Résurrection.

Véronique

Page 1 sur 17