Psychothérapeute à Levallois-Perret

A 800 mètres de Sainte-Marie de Neuilly, Isabelle Canard, de la communauté SFX de Neuilly, a ouvert en 2012 à Levallois-Perret un cabinet de psychothérapie où elle reçoit enfants, adolescents et adultes de tous âges, de 2 à 92 ans à ce jour…

En réponse à un appel :

« La complexité croissante de la vie familiale, l’expérimentation dans le cadre scolaire des enjeux éducatifs et psychiques de transformations à l’œuvre dans une société en pleine mutation, la confrontation à des situations de grande souffrance : ce sont autant de prises de conscience qui m’ont menée vers cette mission, à travers un cheminement intérieur personnel accompagné psychiquement et spirituellement dans la cohérence d’un Souffle unique et unifiant dont l’Esprit Saint, Maître Intérieur, a le secret.

Les fractures contemporaines ne rejoignent-elles pas ces « apparences parfois si cruelles d’un monde imparfait et plein de souffrance » dont parlait Madeleine Daniélou ? N’était-il pas urgent de répondre en sachant d’un savoir éprouvé que face à l’immensité de la souffrance, « l’Amour aura toujours le dernier mot » ? »

IMG 4740IMG 4733IMG 4729IMG 4734IMG 4744

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelle psychothérapie ?

Initialement ergothérapeute, professeur de lettres et éducatrice, Isabelle Canard, psychopraticienne certifiée, travaille dans le courant des psychothérapies humanistes en gestalt-thérapie analytique, relaxothérapie analytique et hypnose. Son approche intégrative de la psychothérapie privilégie un regard sur la personne dans toutes ses dimensions, psychique, cognitive, affective, corporelle et spirituelle.

La psychothérapie est envisagée comme accompagnement respectueux et bienveillant d’une dynamique vitale, d’un processus de croissance dans lequel chacun est amené à être davantage ajusté à la réalité intérieure plus profonde à l’œuvre en lui. C’est une manière bien incarnée d’aplanir la route, de préparer des chemins de Vie et de « conduire au dehors » : «e-ducere» en réalité.

Les « patients » sont essentiellement :

  • des enfants, des jeunes et des familles en lien avec les Centres Madeleine Daniélou,
  • des enfants et des jeunes envoyés par différents établissements scolaires, par des pédiatres, psychiatres et autres professionnels de santé,
  • des personnes consacrées,
  • des personnes du quartier.

Les demandes sont diverses, en général suscitées par :

  • des difficultés rencontrées dans la vie scolaire, étudiante ou professionnelle,
  • des situations et des relations familiales complexes,
  • des troubles psychologiques invalidants,
  • une vie spirituelle en quête d’un étayage plus incarné, plus humanisé.

Contact : Isabelle Canard